INSTRUMENTS DU QUOTIDIEN

En mettant à contribution les mouvements du corps, cette chaise à bascule est à l’origine de sonorités apaisantes et évocatrices. Elle favorise la détente et la rêverie par l’intermédiaire d’un son doux et régulier proche de celui du ressac de l’eau. Elle intègre les qualités sensorielles du son grâce à un système inspiré du bâton de pluie, instrument de percussion répandu chez les peuples premiers. Avec discrétion et poésie, cette pièce de mobilier participe à l’élaboration d’un paysage sonore dans la sphère de l’habitat.

Matériaux: frêne, billes de verres, coussins garnis de lin naturel.
Dimensions: L: 565 x P: 920 x H: 870

Prototype présenté au DNSEP design d’objet 2014 à Orléans.

Cette lampe possède neuf cordes sonores grâce auxquelles l’utilisateur peut manipuler la lumière. L’allumage, l’extinction, la variation de l’intensité lumineuse sont les supports de la scénarisation d’une nouvelle gamme de gestes. Les cordes peuvent être effleurées, pincées, on peut aussi les solliciter via différentes combinaisons. En convoquant un geste sensible et musical dans l’accomplissement d’une tâche courante, l’objectif est de susciter le plaisir de l’action chez l’usager. Cette implication physique pourrait être la clé de la création d’une relation sensible et affective entre l’Homme et son environnement objectal quotidien.

Matériaux : frêne, épicéa, buis, cordes de guitare acoustique classique en mi, la et ré. Système électronique : Carte Arduino, capteurs piézo-électriques, résistances, transistors, LEDs, pile 9V, dimensions : H 570, Ø 215.

Projet présenté au DNSEP design d’objet 2014 à Orléans.

Sarah Blanchard Lutherie / Siret : 805 107 711 00022